Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

personnages

  • L'œuvre de la semaine (184) : le Bavarois (bis)

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, 2002, gouache, encree, papier, personnages, plumes

    N° d'inv. 699. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Délaissant sa série de portraits animaliers (voir la rétro), Yves Juhel s'empare, à la fin de l'été 2002, d'une nouvelle galerie de personnages. Des œuvres à l'encre et à la gouache, sur papier (65x50), rassemblées dans une pochette portant cette mention : "Personnages à plumes, bourgeois, Indiens, militaires. Août/septembre 2002".

    Les plumes... Un des éléments récurrents des portraits de l'artiste, que l'on retrouve ici, plantée au-dessus de l'oreille de ce personnage. Un Bavarois (comme indiqué par l'artiste en bas de la feuille), qui fait écho à un autre portrait peint au même moment et portant le même titre (Voir le N° d'inv. 709). Les deux portraits se ressemblent fortement. Même profil, même coupe de cheveux (ou couvre-chef), mêmes traits fins à l'encre, même plumet... Les couleurs de celui-ci sont plus vives, plus printanières. Mais on est bien dans la même série. D'ailleurs, une seule date était indiquée sur le précédent Bavarois (le 4 septembre), et on la retrouve ici, avec deux autres, les 5 et 6. Ces œuvres ont été peintes au même moment.

    O. D.

  • Rétrospective : les personnages de 2003

    Vignette 399.jpg

    N° d'inv. 399

    7 mars 2003

     

    2003... Les quelques mois qui ont précédé sa mort, Yves Juhel a peint  une vaste galerie de portraits, dans la lignée de toutes celles qu'il avait produites les années précédentes.

    Cette série a intégralement été peinte à la gouache sur papier, en format 65x50. Plumets, feuillages, perles, œil unique, profil en forme de 2... Autant d'éléments récurrents, disséminés au fil des œuvres. 

    On compte ainsi des dizaines de gouaches, qui pourraient être regroupées en deux sous-séries : une première peinte en mars 2003; et une seconde entre mai et juillet de la même année. Voici toutes celles que nous avons d'ores et déjà présentées sur ce blog. Il suffit de cliquer sur l'image pour retrouver la fiche complète...

     

    Vignette 441.jpg

    N° d'inv. 441

    17 mars 2003

     

    Vignette 190.jpg

    N° d'inv. 190

    17 mars 2003

     

    Vignette 393.jpg

    N° d'inv. 393

    18 mars 2003

     

    Vignette 411.jpg

    N° d'inv. 411

    21 mars 2003

     

    Vignette 397.jpg

    N° d'inv. 397

    22 mars 2003

     

    Vignette 407.jpg

    N° d'inv. 407

    27 mars 2003

     

    Vignette 402.jpg

    N° d'inv. 402

    29 mai 2003

     

    Vignette 373.jpg

    N° d'inv. 373

    Juin 2003

     

    Vignette 376.jpg

    N° d'inv. 376

    7 juin 2003

     

    Vignette 417.jpg

    N° d'inv. 417

    25 juin 2003

     

    Vignette 442.jpg

    N° d'inv. 442

    3 juillet 2003

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,rétrospective,gouache,papier,2003,personnages,plumes,perles,feuillage

    N° d'inv. 405

    13 juillet 2003

     

    Vignette 420.jpg

    N° d'inv. 420

    13 juillet 2003

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,rétrospective,gouache,papier,2003,personnages,plumes,perles,feuillage

    N° d'inv. 432

    18 juillet 2003

     

    Vignette 431.jpg

    N° d'inv. 431

    20 juillet 2003

  • L'œuvre de la semaine (179) : des perles et des plumes

    yves juhel,art,peintre,peinture,l'œuvre de la semaine,gouache,papier,2003,personnages,plumes,perles

    N° d'inv. 405. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dans la série des personnages à perles et à plumes de l'été 2003 (voir la rétrospective ici), voici une gouache sur papier peinte le 13 juillet, le même jour qu'une autre déjà présentée sur ce blog (N° d'inv. 420). Il s'agit-là d'une des dernières œuvres d'Yves Juhel réalisée quelques semaines avant sa mort. 

    Sur un fond orangé (comme plusieurs œuvres de cette série) qui ne couvre pas toute la feuille, tel un faux cadre, un personnage se dessine. En bleu déjà, pour les grandes lignes, rehaussé de blanc ensuite, pour les éléments récurrents de la série : les plumes, les perles, et l'œil unique, mi-clos.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (177) : deuxième "visage apocalyptique"

    Yves Juhel 348-Photo PJ.JPG

    N° d'inv. 348. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Du mois de mars 1994, Yves Juhel n'a laissé que neuf œuvres. Neuf huiles sur toile, formant un ensemble cohérent de "personnages" aux traits explosés, "visages" tout en reliefs, en amas et en coulures, mêlant le bleu, le vert, le jaune et le blanc, au milieu d'une toile immaculée.

    Ces neuf tableaux de dimensions moyennes (55x46) présentent la particularité d'avoir été peints comme un tout inséparable. L'artiste a inscrit, au dos de chacun, une mention indiquant sa place dans l'ensemble. Le 1H est ainsi supposé se trouver en haut à gauche (voir le N° d'inv. 347, présenté sur ce blog il y a un an). Puis vient le 2H, que nous présentons cette semaine. Suit le 3H, avant de commencer un nouvelle ligne (1M, comme "milieu"; 2M; etc.).

    La plupart de ces toiles sont signées, au dos, et toutes portent la date de mars 1994. Elles ont toutefois beaucoup souffert des aléas du temps (toile sale, traces d'humidité), et nécessiteraient une restauration.

    O. D.

     

     

     

  • L'œuvre de la semaine (173) : le cyclope à la crête

    Yves Juhel 192-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 192. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En janvier 2001, Yves Juhel a peint à la gouache une vingtaine de portraits cyclopéens, sur papier au format Raisin (65x54). Des œuvres dans les tons pastels, un peu ternes, visages flous et lugubres aux traits grossiers, et présentant la particularité d'avoir un seul et unique œil (Voir aussi les gouaches N° 195, 202, 210, 199 et 191). Celui-ci semble affublé d'une crête. La signature est accompagnée de la mention "Janvier 2001", en bas à droite. Mais dans le coin supérieur gauche apparaît une autre inscription, à l'envers, comme si l'artiste avait hésité sur le sens de son œuvre : "5 1 01, Cyclope".

    Cette gouache est encadrée, sous verre. Elle a déjà été présentée au public, dans le cadre d'expositions, au printemps 2013 à Plomelin, dans le Finistère, et de 2013 à 2015 à la Galerie de Bretagne, à Quimper.

    O. D.