Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2000

  • L'œuvre de la semaine (204) : un paysage aride sous un ciel menaçant

    Yves Juhel 145-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 145. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Le 7 août 2000, alors qu'il travaille essentiellement sur sa grande série des bouquets éclatés, Yves Juhel fait une pause et commence quatre tableaux, quatre paysages, sur des formats identiques, en 46x38. Que se passe-t-il ensuite ? Mystère... Ce qui est certain, c'est que ces quatre toiles, il ne les achève que trois mois plus tard, le 9 novembre 2000. Ce sont du moins les deux seules dates inscrites au dos de ces œuvres, aux côtés de la signature de l'artiste. Un délai étonnant, tout comme la date d'achèvement. Peu de d'œuvres d'Yves Juhel ont en effet réalisées en automne et en hiver.

    Deux d'entre elles ont déjà été présentées sur ce blog, répertoriées sous les numéros 96 et 97. En voici une troisième. Un paysage qui se découpe en trois parties, entre un premier plan jaune aride, un second plan d'un vert lumineux, éblouissant, et un ciel en contraste, orageux, d'un gris vert menaçant. 

    O. D.

  • Rétrospective : les bouquets éclatés (2000-2001)

    Yves Juhel 64-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 64

    18 mai 2000

     

    C'est une des grandes séries peintes par Yves Juhel. Entre le 13 avril 2000 et le 2 avril 2001, alors qu'il travaillait dans les ateliers collectifs de l'Artsenal, à Issy-les-Moulineaux, l'artiste a donné naissance à quelque  33 "bouquets éclatés". Une "deuxième série" de bouquets, comme il l'avait lui-même définie, après une première (à voir ici), qui pouvait sembler plus "académique", représentant des fleurs en vase ou en pot.

    Ici, le contenant peut toujours apparaître, ou du moins se laisser deviner. Mais dans la plupart des cas, il a totalement disparu, pour laisser la place à une sorte de magma, gouffre sombre ou clair d'où semblent exploser les bouquets, faisant jaillir fleurs et tiges aux quatre coins de la toile. Des toiles qui, le plus souvent, sont de grand format, la plupart étant peintes sur des carrés de 180x180 (essentiellement au printemps 2000) ou de 150x150 (plutôt à partir d'août 2000).

    Pour tous, de nombreuses dates figurent au dos de chaque œuvres, comme autant d'étapes importantes dans leur réalisation. Dans ce résumé en images des toiles de cette série que nous avons déjà présentées sur ce blog, nous avons pris le parti de ne faire mention que de la dernière date, celle dont on peut considérer qu'elle marque le point final apposé par l'artiste à son travail. Pour le détail, un clic sur la photo, et vous aurez accès à la fiche complète du tableau.

    O. D.

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 183

    2 juin 2000

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 69

    7 juin 2000

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 177

    15 juin 2000

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 71

    24 juillet 2000

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 318

    28 juillet 2000

     

    yves juhel, art, peinture, peintre, rétrospective, 2000, 2001, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 181

    1er août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 178

    11 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 14

    12 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 176

    16 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 550

    16 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 16

    20 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 175

    29 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 54

    1er février 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 67

    14 mars 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 551

    21 mars 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 12

    27 mars 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 549

    28 mars 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,2000,2001,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 17

    5 août 2001

     

  • L'œuvre de la semaine (202) : sombre bouquet

    Yves Juhel 16-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 16. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Voici un nouvel exemplaire de la série des bouquets éclatés peinte par Yves Juhel en 2000 (Voir la rétrospective ici). Une série commencée à la mi-avril et qui compte une vingtaine de toiles, pour la plupart de format carré. Les premières ont été essentiellement peintes sur des toiles de 180x180. Puis, à partir de début août, l'artiste a sensiblement réduit le format, en passant au 150x150.

    C'est à cette période que correspond le tableau que nous présentons cette semaine. Si le cœur explosif occupe ici une grande partie de l'espace, il est plus difficile de distinguer les fleurs et pétales épars, d'un brun jaune triste ou d'un noir évoquant plutôt des morceaux de charbon.

    De toute la série, il s'agit de la seule toile signée au recto par l'artiste, dans le coin inférieur droit, avec la mention de l'année 2000. Au verso, outre la signature, deux dates sont inscrites : les 17 et 20 août 2000. Difficile pourtant d'imaginer qu'elle n'a été peinte qu'en deux jours.

    O. D.

  • Son œuvre dans les collections privées (20) : soirée caniculaire

    Yves Juhel 184-Photo PJ.jpg

    N° d'inv. 184. Collection privée. Photo : Pierre Juhel

     

    Cette petite huile sur toile (16x24) a été achetée par un particulier auprès de la Galerie de Bretagne, à Quimper (29), à la fin de l'année 2017. Elle fait partie d'une petite série de trois tableaux encadrés qui furent exposés à  Plomelin (29), en 2013.

    Entre 1996 et 2001, Yves Juhel a peint plusieurs vagues de paysages de petite dimension. Si celle-ci ne présente ni signature, ni date apparente, sa réalisation peut être estimée à septembre 2000. A cette époque, l'artiste a en effet ainsi peint quelques petits tableaux, dans les tons jaunes, à l'image de celui portant le N° 104, et daté du 5 septembre. Autre indice, Yves Juhel a lui-même photographié cette toile, qui apparait sur une diapositive datant du 10 septembre de cette même année.

    Ici, le sol et la végétation semblent brûler et souffrir de la canicule. Déjà pourtant, l'horizon parait s'assombrir et le ciel se roser, comme un soir d'été torride. 

    L'œuvre a été encadrée (cadre peint en gris, de 19,5x27,5) par l'artiste et le fond, en contreplaqué, masque de possibles indications et signature. 

    O. D.

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,2000,huile,toile,paysage

  • L'œuvre de la semaine (163) : bouquet éclaté et contrasté

    Yves Juhel 71-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 71. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    13 avril 2000-2 avril 2001 : dans la vie d'Yves Juhel, une année quasiment exclusivement consacrée à sa grande série des "bouquets éclatés". Au total, pas moins de 33 œuvres vont naître durant ces douze mois. Des toiles de grand format pour l'essentiel, avec pour traits communs un fond très travaillé, un noyau explosif (un vase ou un pot, dans les premiers tableaux), et quelques tiges et fleurs éparses.

    Ce tableau de 180x180 fait exploser quelques tiges à peine visibles et fleurs rouges (comme souvent), sur un fond jaune pâle, à partir d'un magma sombre, sorte de trou noir sans fond. Il ne s'agit peut-être pas du plus percutant des tableaux de cette série, mais c'est sans conteste l'un des plus contrastés.

    Au verso, avec la signature de l'artiste, seules deux dates sont inscrites (ce qui est peu, au regard des autres œuvres de la collection) : les 22 et 24 juillet 2000. Non pas qu'Yves Juhel l'ait peinte en seulement deux jours. Mais sans doute n'a-t-il indiqué là que les dates les plus significatives, ou a-t-il tout simplement oublié de noter quelques-unes des étapes de réalisation de ce tableau.

    O. D.