Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gouaches

  • Rétrospective : les singes d'août 2001

    Artsenal1-2001-Photo Jean-Claude Rousseau.jpg

    Photo Jean-Claude Rousseau

     

    Entre le 10 et le 14 août 2001, Yves Juhel a peint sept œuvres représentant des singes (peut-être huit, un des animaux n'étant pas vraiment identifiable). Voici une petite rétrospective de celles que nous avons déjà présentées sur ce blog. Un clic sur la photo permet d'accéder à la fiche complète.

     

    Vignette 319.jpg

    N° d'inv. 319.

    12 août 2001

     

    Vignette 553.jpg

    N° d'inv. 553

    14 août 2001

     

    Vignette 385.jpg

    N° d'inv. 385.

    14 août 2001

     

    Vignette 624.jpg

    N° d'inv. 624.

    14 août 2001

     

    Vignette 649.jpg

    N° d'inv. 649.

    14 août 2001

     

  • L'œuvre de la semaine (205) : papillon dilué

    Yves Juhel 539-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 539. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Ce papillon mêle le fusain, pour quelques contours, et une gouache très diluée. Si l'irrégularité des taches apporte un caractère assez brut à cette représentation, les transparences générées par les jeux de dilution entre le blanc, le noir et le rouge-orangé lui redonnent sa légèreté. 

    Peint le 7 juillet 2001 sur papier (50x65,5), il fait partie d'une série composée d'une vingtaine d'œuvres représentant des papillons, réalisées du 1er au 13 juillet, à l'image de ceux que nous avons inventoriés sous les N° 537, 543 ou 619.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (201) : le mouton aux reflets mauves

    Yves Juhel 569-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 569. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Les premières œuvres d'Yves Juhel datées de 2002 ont été réalisées fin juillet-début août. L'artiste s'est-il accordé une pause avant cela ? Manquait-il d'inspiration ? De temps ? D'espace ? Les œuvres peintes durant les sept premiers mois de l'année ont-elle disparu ? Nous ne le savons pas... 

    Ce qui est certain, c'est qu'après ce grand blanc, il reprend avec des séries animalières peintes à la gouache. Et avant sa grande galerie de portraits caprins, ovin, équins et bovins (voir la série ici), il s'est attaqué à quelques animaux en pied, dont on a déjà vu un exemplaire sur ce blog (N° 326), lui même datant du 31 juillet. Points communs entre ces premières œuvres de l'été 2002, des couleurs pâles, et un fond atypique, composé d'une trame de points réguliers, comme si l'artiste avait utilisé du papier bulle enduit de peinture, appliqué ensuite sur la feuille de papier. 

    Trois de ces œuvres, peintes sur des feuilles au format Raisin (50x65), sont datées du 1er août 2002. Pour ce mouton, Yves Juhel a d'abord dessiné les contours de l'animal au fusain, avant d'utiliser une peinture très diluée pour la couleur, donnant ici à l'animal une teinte aux reflets mauves. 

    Dates et signature de l'artiste sont inscrites dans le coin inférieur droit.

    O. D.

     

  • L'œuvre de la semaine (199) : dans la série des cyclopes

    Yves Juhel 207-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 207. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Au début de l'année 2001, Yves Juhel a peint sur papier une drôle de série de personnages, mêlant traits au fusain et gouache très diluée. Sur deux d'entre eux (N° 191 et 192), une inscription précise les intentions de l'artiste : "cyclope". 

    Voici un nouvel exemplaire tiré de cette série, qui compte une vingtaine d'œuvres signées et datées de janvier 2001, mais aussi quelques ébauches sans date ni autre inscription, et qui semblent inachevées, comme oubliées dans un carton. Ici, tous les traits communs à la série apparaissent : les contours et les oreilles dessinés, l'œil unique, et ces couleurs très atténuées, teintes pastels, pâles et transparentes. La visage est rond comme un poisson-lune, et l'œil minuscule sur cette énorme face.

    Si beaucoup des œuvres de cette série ont été peintes sur des feuilles au format Raisin (65x50), d'autres l'ont été sur du papier de plus grande dimension, comme celle-ci, en 76x56. Signature et date ont été ajoutées par le peintre dans le coin inférieur droit.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (195) : "Très loin dans l'alcool..."

    Yves Juhel 485-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 485. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Ici, un message, écrit de la main d'Yves Juhel : "Je veux aller très loin dans l'alcool ce soir. Je me soule (sic) pour vous, peuple indigne". Ecœurement, révolte, colère... Le coup de blues de l'artiste est-il passager ou durable ? Ce qui est certain, c'est qu'au tournant des années 80 et 90 (et même sans doute au-delà), il porte un regard noir et sans concession sur le monde. Et comme en écho à cet état d'esprit, à cette sombre lucidité, l'œuvre d'Yves est complexe, souvent torturée et pessimiste. Ce petit dessin (29x23) réalisé sur carton gris à l'encre et à la gouache s'inscrit pleinement dans ce contexte ombrageux. L'écriture est rapide, et le trait spontané, expédié, fluide et saccadé en même temps. On distingue une sorte de faux cadre à l'encre, comme une porte métallique et rivetée, et un corps, sans doute féminin, le tout rehaussé de gouache rouge et blanche. Difficile de faire le lien entre mots et dessin. Pour le reste, à chacun son regard, son interprétation, se cheminement face à ce qu'a exprimé l'artiste.

    Ce petit dessin fait partie d'une petite série de trois, où figure aussi le N° 489, qui a toutefois été réalisé sur un carton plus bleuté. Il est, comme les autres, très abîmé par l'humidité, côté gauche. Et il renvoie à une série plus vaste de nus peints à l'huile sur toile, à la même  époque, à l'image du N° 82. Il n'est hélas pas signé. Mais il est daté, en haut à gauche, du 27 janvier 1992.

    O. D.