Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

art

  • L'œuvre de la semaine (150) : sortie de bain... de boue

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, huile, toile, animaux, 2001, cochon

    N° d'inv. 31. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

     Ce cochon semble tout droit sorti de son bain de boue. Seules ses pattes et une de ses oreilles paraissent épargnées par cette terre qui, entre brun et noir, le recouvre en grande partie, laissant à peine apparaître sa bouche et son groin.

    Ce tableau appartient à cette vaste série animalière peinte par Yves Juhel durant l'été 2001. Trois dates ont été inscrites au verso : les 9, 13 et 15 septembre, cette dernière correspondant également au jour d'achèvement de deux œuvres majeures de l'artiste, le fameux Grand cerf (N° 179), ainsi que la vache accompagnée de son veau (N° 333). Il fait aussi écho à un autre cochon achevé quelques jours plus tôt, le 11 septembre (N° 367). 

    Cette toile a été peinte à l'huile, et son châssis mesure 92x73. Gros défaut toutefois : l'artiste ne l'a pas signée.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (149) : portrait aux couleurs de l'automne

    Yves Juhel 376-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 376. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Des personnages peints par Yves Juhel, nous en avons déjà présentés un grand nombre sur ce blog. Celui-ci appartient à l'ultime série de l'artiste : 57 gouaches sur papier (65x50), peintes entre mars et fin juillet 2003, avec une interruption d'avril à mi-mai. Avec de nombreuses similitudes dans la forme de ces têtes, et des éléments récurrents (œil, plumes, feuillages...).

    Ici, le personnage est tellement stylisé qu'il s'apparenterait presque à un arbre aux couleurs de l'automne. La forme est celle d'un globe, et l'ensemble a été peint sur un fond très travaillé, dans un cadre tel que l'artiste aimait s'en bâtir à l'intérieur même de son support.

    Cette gouache a été peinte en un jour, le 7 juin 2003.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (148) : bouquet éclaté sur fond rose

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, 2000, huile, toile, bouquet

    N° d'inv. 318. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Un fond rosé, un noyau gris, des tiges d'un vert-jaune très pâle, et des fleurs d'un rouge profond... Voici un nouveau tableau de la série des bouquets éclatés, peinte par Yves Juhel en 2000 et 2001. Une série composée de 24 tableaux créés d'avril à fin août 2000, et d'une dizaine d'autres peints ou achevés entre février et avril 2001.

    Cette huile sur toile est à rattacher à la première période. Elle est en effet datée, au verso, des 20, 25 et 28 juillet 2000. Seulement trois dates, alors que toutes les autres œuvres de cette série portent mention de nombreux jours d'intervention de l'artiste. Aurait-il ici oublié d'inscrire quelques dates, volontairement ou involontairement ? Ou n'aurait-il vraiment peint ce tableau qu'en trois fois ? Impossible à savoir...

    Côté dimensions, hormis quelques exceptions, tous les tableaux de cette série des bouquets éclatés ont été peints en grand format, sur des châssis de forme carrée, en 150x150 (voir, par exemple, les œuvres numérotées 176 ou 550) ou en 180x180 (comme celles numérotées 178 et 181). Celui-ci appartient à la seconde catégorie.

    O. D.

  • Rétrospective : 1997, l'année des fruits

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 50. 1997

     

    En 1997, Yves Juhel s'est lancé dans une série de tableaux représentant des fruits. Des tableaux de toutes dimensions, avec des fruits à l'unité ou en multitude, l'artiste s'amusant notamment avec leur état de fraîcheur, allant même jusqu'à les peindre dans un état de pourriture avancée, donnant ainsi tout son sens à l'expression de "nature morte". Cette série, peinte sur une année, a trouvé sa conclusion début 1999, avec un seul et ultime tableau abordant cette thématique (le N° 339).

    Voici une rétrospective de ces toiles déjà présentées sur ce blog. Pour accéder à la fiche complète de chacune, il suffit de cliquer sur l'image...

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 312. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 355. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 466. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 467. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 65. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 75. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 49. Non daté, mais probablement peint en 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 339. Janvier 1999

  • L'œuvre de la semaine (147) : la Corse en noir et blanc

    Yves Juhel 270-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 270. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En 1996, Yves Juhel a beaucoup dessiné les paysages corses, et notamment ces châtaigneraies entourant le village familial de Moïta, où il aimait se ressourcer. Quelques-uns de ces dessins au fusain ont déjà été présentés ici, référencés sous les numéros 266, 668 ou 84. Il y a aussi le N° 271, qui fait partie d'une petite série de dessins numérotés par Yves Juhel, au dos, de 1 à 5, et portant mention du nom de l'artiste, de son adresse et de son numéro de téléphone. 

    Si le N° 271 (n°5 de la série) est précis sur sa date de réalisation (3 avril 1996), les quatre autres ne portent que la mention de l'année. A l'image du dessin que nous présentons cette semaine (le n°1 de la série), au verso duquel est bien inscrit, en bas à droite, "Paysage corse". Yves Juhel a probablement dessiné ce paysage sur le motif, lors de l'un de ses nombreux séjours sur l'île. Pourtant, l'utilisation du fusain rend une ambiance plus automnale, voire hivernale, et fait peu penser à un début de printemps. Une sensation qui n'est pas atténuée par les quelques ajouts de craie blanche effectués par l'artiste, au premier plan notamment. 

    O. D.