Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1992

  • L'œuvre de la semaine (112) : "Le sens interdit du coq"

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, huile, contreplaqué, 1992, animaux, oiseau

    N° d'inv. 81. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Durant sa carrière de peintre, Yves Juhel a essentiellement peint sur de la toile et du papier. Mais il s'est aussi essayé à d'autres supports. Au printemps 1992 notamment, il a ainsi peint quelques tableaux sur contreplaqué, un matériaux qu'il connaissait bien, de part son autre activité de "travailleur du bois".

    Il a ainsi laissé cette œuvre écarlate, qu'il a intitulée (inscription au verso) : "Le sens interdit du coq". Du rouge partout, pour le fond, pour le panneau, sans doute aussi pour la crête de l'animal, qui semble regarder l'observateur, avec son air fou et farouche. Et un plumage noir, qui n'est pas sans rappeler un autre oiseau peint sur toile quelques mois plus tard, en 1993, le N° 173.

    Le tableau est signé, en bas à droite, au recto. Il l'est aussi au dos, au côté du titre de l'œuvre et d'une date, sans doute celle de son achèvement, le 8 mai 1992. Soit quelques jours avant une autre œuvre déjà présentée ici, peinte elle aussi sur contreplaqué, la N° 79. Avec un autre point commun, leur dimension : 153x122.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (104)

    Yves Juhel 10-Photo PJ.JPG

    N° d'inv. 10. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Retour au grand format, avec cette huile sur toile peinte par Yves Juhel en 1992. Une œuvre monumentale (190x170), correspondant à sa période "taches". Je me souviens en effet très bien qu'à cette époque, évoquant sa technique du moment, Yves disait partir de taches noires ou rouges jetées sur la toile, et d'où jaillissait l'inspiration.

    Cette huile fait partie d'une petite série (voir la N° 8), et peut être aussi rapprochée de L'oiseau à deux têtes (N° 173), peint à la même époque.

    Au dos du tableau, outre la signature de l'artiste figure un titre (mention assez rare...) : "Le nid rouge". Un nid vif et profond semblant émerger d'un feuillage légèrement vert, dans un univers où dominent de nombreuses nuances de gris.

    Autres inscriptions notées au verso, les dates : 17, 30 et 31 août 1992, puis 18 septembre, et enfin juste deux mois, novembre et décembre 1992. Il a donc fallu plusieurs mois à Yves Juhel pour mettre le point final à ce tableau, ce que confirme une autre inscription gravée dans la peinture, au recto : XII 92 (décembre 92...).

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (63)

    Yves Juhel 85-Photo OD.JPG

                                    N° d'inv. 85. Prix : nous contacter. Photo : O. D. 

     

    Au printemps 1992, les personnages peints par Yves sont torturés, fantomatiques, inquiétants et inquiets, englués dans des fonds toujours très travaillés. Comme dans une série de nus dont on a déjà entr'aperçu un exemplaire (n°82), ou comme dans ce duo difficile à interpréter, déjà croisé ici (œuvre n°79). De ce même printemps, il reste également toute une série d'études à l'encre de Chine représentant des pieds et des mains. Mais de pieds et de mains, il n'est pas question, dans ce tableau au fond profond, d'un dégradé de bleus plus obscurs que rassurants. De cette nuit émerge une forme surnaturelle, ectoplasme hypnotisant et guère avenant. 

    Cette huile sur toile de grand format (160,5x130) est encadrée (baguettes). Elle est signée, et datée, au recto, du 24 avril 1992.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (47)

    yves juhel, peintre, peinture, art, l'œuvre de la semaine, huile, contreplaqué, 1992

                                                                                                     N° d'inv. 79. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Si la toile et le papier ont été les supports privilégiés d'Yves Juhel pour s'exprimer, quelques exceptions viennent se glisser dans son parcours, notamment au début des années 90. Ainsi, l'inventaire de ses œuvres comprend quelques peintures sur carton, mais aussi quatre œuvres peintes à l'huile sur contreplaqué (dont l'une est plus tardive, datant de 2000). Trois d'entre elles ont été peintes au printemps 1992. C'est le cas de celle-ci, dont la date est bien visible, au recto : 15 mai 1992.

    Toutes trois ont été peintes dans la maison familiale de Bondy,  sur des panneaux de même format, 122x153, dans des teintes particulièrement flamboyantes. Au dos du contreplaqué, un titre donne une indication sur l'intention de l'artiste : "Couple". Couple enlacé ? Couple qui se fait face, en conflit ? Couple front contre front, complice ? Couple s'entre-tuant, dans un grand flot de sang ? Couple de dos, cheminant épaule contre épaule, l'un contre l'autre ? 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (17)

    Yves Juhel 8-Photo OD.JPG

                                                                                      N° d'inv. 8. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Remontons un peu dans le temps. Avec ce tableau, nous ne sommes pas encore dans ce qui se fait de plus ancien, dans le fonds Yves Juhel. Mais nous n'en sommes pas loin. Cette toile a en effet été peinte en 1992. Une année gravée, avec la signature, dans le coin supérieur droit de l'œuvre.

    Yves avait semble-t-il une certaine affection pour cette série de grands formats (celui-ci fait 190x170), dont il subsiste une petite dizaine d'exemplaires. En effet, c'est à cette époque qu'il a beaucoup détruit ce qui ne lui plaisait pas ou plus. Nul doute, dans ces conditions, que ce qu'il a conservé lui tenait particulièrement à cœur.

    Pour ma part, j'ai bien du mal à définir et à décrire les œuvres de cette série. Mais Yves nous a aidé, donnant à plusieurs d'entre elles un nom. Celle-ci se nomme ainsi "5 œufs rouges et 1 tête barbue". Un titre inscrit au feutre, au verso de la toile.

    O. D.