Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1999

  • Rétrospective : les bouquets en pot (1999)

    Vignette 302.jpg

    N° d'inv. 302
    1999

     

    En 1999, Yves Juhel a peint une première série de bouquets, représentés en pot ou en vase, toujours de formes géométriques. Des tableaux souvent de grand format (avec même une toile ronde, numérotée 322), natures mortes réalisées dans un style assez académique, mais où l'artiste se plait tantôt à jouer avec le flou et la transparence, faisant peser sur ces compositions une ambiance brumeuse, vaporeuse, et tantôt à imprimer une marque plus sombre, plus massive dans sa composition.

    Reste que la chronologie de cette série est incertaine, aux limites floues. La toile N° 322 porte la mention de 1996 (pour le châssis de forme originale ?) mais a bien été achevée en mai 1999; la N° 3 porte la date du 11 juin 1997 (pour le fond ?) et a été terminée en avril 1999; quant à la N° 17, elle semble, par le style, faire partie de cette première série, mais par les dates (de juillet 2000 à août 2001) être rattachée à une seconde série, avec toutefois une date supposée d'achèvement bien trop tardive pour ne pas être mise en doute (une erreur de l'artiste ?). 

    En effet, cette série annonce celle, peinte entre 1999 et 2001, des "bouquets éclatés". Là, au début, les pots et vases seront encore présents avant de s'estomper, au fil des mois, et laisser place à une sorte de magma explosif.

    Pour rappel, il suffit de cliquer sur chaque image pour avoir accès à la fiche complète de l'œuvre.

     

    Vignette 187.jpg

    N° d'inv. 187
    1999

     

    Vignette 3.jpg

    N° d'inv. 3
    Avril 1999

     

    Vignette 320.jpg

    N° d'inv. 320
    Avril 1999

     

    Vignette 322.jpg

    N° d'inv. 322
    Mai 1999

     

    Vignette 4.jpg

    N° d'inv. 4
    Août 1999

     

    Vignette 17.jpg

    N° d'inv. 17
    5 août 2001

     

    A noter qu'un autre tableau pourrait éventuellement figurer dans cette série, tout autant que dans celle des fruits. Chronologiquement et visuellement, il fait en effet le lien entre les deux : il a été achevé en décembre 1998, et semble couvert de fruits ronds tout en laissant apparaitre, très discrètement, un pot. 

    O. D.

     

    Yves Juhel 2-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 2
    Décembre 1998

     

     

  • Rétrospective : 1997, l'année des fruits

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 50. 1997

     

    En 1997, Yves Juhel s'est lancé dans une série de tableaux représentant des fruits. Des tableaux de toutes dimensions, avec des fruits à l'unité ou en multitude, l'artiste s'amusant notamment avec leur état de fraîcheur, allant même jusqu'à les peindre dans un état de pourriture avancée, donnant ainsi tout son sens à l'expression de "nature morte". Cette série, peinte sur une année, a trouvé sa conclusion fin 1998 et début 1999, avec deux ultimes toiles abordant cette thématique (N° 2 et N° 339), faisant le lien avec la série suivante, qui représente des bouquets.

    Voici une rétrospective de ces toiles déjà présentées sur ce blog. Pour accéder à la fiche complète de chacune, il suffit de cliquer sur l'image...

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 312. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 355. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 466. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 467. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 65. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 75. 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 49. Non daté, mais probablement peint en 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 2
    Décembre 1998

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,rétrospective,huile,toile,1997,1999,fruits

    N° d'inv. 339. Janvier 1999

  • L'œuvre de la semaine (108) : un 6e bouquet de la première série

    Yves Juhel 4-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 4. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Après les œuvres numérotées 3, 187, 302, 320 et 322, voici la sixième toile de la première série des bouquets présentée sur ce blog. Une série pour laquelle nous avons jusqu'à présent répertorié seulement neuf tableaux, peints entre juin 1997 et août 1999. Pour la plupart, ces huiles sur toile sont de taille monumentale, comme celle-ci, qui mesure 2 m de haut pour 1,70 m de large.

    On y retrouve tous les éléments récurrents de la série : le pot, toujours de forme différente, et le plus souvent posé sur une table ; un bouquet dense, homogène, de fleurs là aussi toujours différentes; et des couleurs vaporeuses, comme si ces bouquets se noyaient dans des brumes.

    Au recto, en bas à droite, l'artiste a gravé son nom dans la peinture. Une signature que l'on retrouve aussi écrite au verso, avec ces indications : "7 et 8 1999". Une formule peu habituelle dans la datation des œuvres d'Yves Juhel, et qui pourrait laisser penser que cette toile a été peinte en juillet et août 1999. Ce qui en ferait la toute dernière de cette série, avec une autre, de plus petites dimensions.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (96)

    Yves Juhel 320-Photo PJ.JPG

    N° d'inv. 320. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    1999 est l'année d'une première série de bouquets peints à l'huile par Yves Juhel, essentiellement sur des toiles de grand format, dont il existe, à notre connaissance, une douzaine d'exemplaires. Les œuvres numérotées 3, 187 et 302, mais aussi 322 (dans une variante ronde), appartiennent à cette belle série. Une série de natures mortes qui pourrait paraître académique, tant par le sujet que par la rigueur de la représentation du pot, toujours très géométrique, et des fleurs. Pourtant, dans leur réalisation, ces toiles ne manquent pas d'originalité, d'inventivité.

    Ici, certaines caractéristiques de cette série atteignent presque leur paroxysme. C'est le cas notamment de cette transparence, qui apparaît dans les autres toiles et qui faisaient toute la singularité des Ailes d'anges (N° 187). Une transparence quasi absolue, accentuée dans cette toile par ces dégradés de gris presque bleutés, et ces fleurs aux contours évoqués non pas par le trait, mais par l'absence de trait, un contour en creux, d'une pâleur similaire à celle du fond. Seules quelques feuilles semblent émerger de cette brume, ainsi que le pot, bien sûr, élément structurant reposant sur une surface plane, à peine esquissée. 

    Visuellement, la reproduction de cette toile fantomatique semble magique. Mais rien de comparable avec la magie que dégage l'œuvre réelle, accentuée par ses dimensions de taille humaine, monumentale (195x130). Au recto, l'artiste a gravé dans la peinture son nom et une année, 1999. Au dos, sur la toile, il a également apposé sa signature, et inscrit une date plus précise : avril 1999.

    Olivier Desveaux

  • L'œuvre de la semaine (91)

    Yves Juhel 339-Photo PJ.JPG

    N° d'inv. 339. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Parmi la petite vingtaine d'huiles sur toile représentant des fruits inventoriée jusque là, celle-ci est la plus tardive. En effet, si cette série, comprenant des œuvres de toutes dimensions, a été commencée en 1997, elle s'achève début 1999. Au dos figurent en effet deux dates : décembre 1998, et janvier 1999. Et si l'indication "Fruits" est également mentionnée, l'artiste n'a hélas pas signé cette œuvre.

    Il s'agit, comme le N° 65 ou le N° 75,  de l'un des plus grands tableaux peints par Yves Juhel (190x167). Petite particularité : cette huile est une des deux seules de cette série à avoir été peintes sur un fond bleu.

    O. D.