Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

personnage

  • L'œuvre de la semaine (272) : une grosse tête et de grands yeux

    Vignette 164.jpg

    N° d'inv. 164. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Mais d'où viennent ces étranges personnages peints par Yves Juhel au milieu des années 1990 ? Où a-t-il été chercher ces êtres à grosse à tête à à grands yeux, aliens aux corps informes que l'artiste va décliner en gouaches, en dessins et en huiles, entre fin 1993 et 1995, voire 1996 ? Une trentaine d'œuvres, de factures assez différentes, nous sont ainsi parvenues. Parmi lesquelles sept huiles portant le millésime 1994, comme celle que nous présentons ici. Une année qui figure au recto, avec la signature de l'artiste, gravée dans la peinture, en haut à gauche, mais également inscrite au verso.

    Le personnages fait écho à d'autres toiles que nous avons déjà présentées ici, répertoriées sous les numéros 307 et 160. Il peut renvoyer aussi à une autre série peinte à la même époque, celle des arbres flamboyants, à la silhouette proche de ces êtres fantômatiques.

    Ici, les couches de peinture se superposent, donnant au tableau un volume important. La matière est gravée, maltraitée, scarifiée. L'artiste ne joue pas qu'avec la surface de la toile, en 42x30. Il peint en trois dimensions. 

    O. D.

     

  • L'œuvre de la semaine (268) : assis sur un banc

    Vignette 773.jpg

    N° d'inv. 773. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dessinée en 1990, comme indiqué par l'artiste en bas à gauche, cette scène s'inscrit dans une série s'échelonnant sur deux ans, au début des années 90, et mêlant tableaux à l'huile et dessins au fusain, à la sanguine, à la craie, à l'encre ou bien encore au crayon, comme ici. Sans doute une étude de travail, sur une feuille de 24x29. 

    Cette série, la première réellement pensée par Yves Juhel, représente des scènes de misère et de solitude, dans la rue et en intérieur. S'il n'appartenait à cette suite, ce dessin pourrait renvoyer à une forme de bien-être, pause au soleil, sur un banc public, en toute détente. Mais tel n'est pas le fil rouge de la série, plutôt sombre et douloureuse. L'homme est bien seul ici, dans une position quasi christique, et sa tête penchée en arrière pourrait évoquer un abandon plus contraint que serein. 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (267) : portrait blanc

    Vignette 401.jpg

    N° 401. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En 2003, Yves Juhel peint une vaste série de personnages, à la gouache sur papier au format 65x50. Nous avons ainsi dénombré près de 70 œuvres rattachées à cette galerie, pouvant être regroupées en trois catégories : une peinte en mars, une autre entre mai et juin, et une troisième en juillet, avec à chaque fois quelques nuances les distinguant, mais aussi de nombreux points communs.

    La gouache présentée cette semaine appartient à la deuxième sous-série. Signée par l'artiste, elle est datée du 29 mai. On y retrouve les traits communs à toute cette galerie de portraits : le bouquet de plumes, qui se détache ici en rouge et vert, en haut à droite, et que l'on peut retrouver aussi en bas à droite; l'œil unique du sujet; et les contours de ce personnage peints dans le mouvement, en coups de pinceau souvent brefs, précis et efficaces.

    La particularité de ce portrait réside dans son caractère très schématique et dans les tons choisis. Le fond, laissant un cadre vierge autour du sujet, est très dilué, pâle, jouant avec des nuances pastel. Quant au personnage, il se détache à peine de ce fond, en gris ou en noir largement recouvert de blanc.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (260) : la dame à la coiffe rouge

    Vignette 847.jpg

    N° d'inv. 847. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Après avoir peint une série très sombre, mêlant scènes de rue, douleur et misère, Yves Juhel débute fin 1991 une petite série de nus féminins. Une dizaine d'huiles sur toile (Voir par exemple les N° 82, 835 et 838) et trois petites œuvres sur carton (N° 485 et 489) sont ainsi arrivées jusqu'à nous.

    Ici, le personnage féminin est de dos, peau pâle à l'extrême, le torse couvert d'un tissu rouge, faisant écho à la coiffe (un chapeau ?) qu'elle semble porter. Elle se dessine sur un fond de couleur chair, faisant ressortir sa pâleur.

    Beaucoup de matière sur ce tableau peint sur une toile de 130x97. L'œuvre est doublement datée et doublement signée : d'abord le 29 décembre 1991 puis, gravé dans la peinture, le 9 février 1992.

    Vignette 847 (verso).jpg

    Petite facétie de l'artiste ? Au verso, un dessin enfantin représentant un monstre vert est esquissé. 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (259) : le visage au triangle

    Vignette 427.jpg

    N° d'inv. 427. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dans la série des personnages peints en 2003 par Yves Juhel, en voici un qui dénote, avec cet étrange triangle gris-bleu qui vient s'enfoncer dans le crâne, laissant toutefois apparaître la forme du visage, orangée, sur un fond très dilué, aquarellé. Reste que de nombreux éléments récurrents sont présents : ce léger feuillage, qui semble figurer ici la chevelure du personnage; l'œil unique, décalé très bas, à droite, comme chassé par la forme triangulaire; quelques toupets de plumes; et ce collier de cinq grosses perles.

    Peinte à la gouache, sur papier (65x50), cette œuvre est signée, et datée du 9 juillet 2003.

    O. D.