Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gouache - Page 4

  • L'œuvre de la semaine (278) : paysage calciné et orageux

    Vignette 612.jpg

    N° d'inv. 612. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Après la mort d'Yves Juhel, durant l'été 2003, plusieurs pochettes ont été retrouvées dans son atelier, en Corse. L'une d'elle contenait quelque 27 gouaches sur papier. Fonds ? Etudes ? Elles ne sont ni datées, ni signées, à l'image de celle-ci, semblant figurer un paysage sombre et calciné, dans le couchant, sur lequel pèserait un ciel d'orage.  Une gouache au format 32,5 x 50. A noter qu'une autre pochette contient une quinzaine d'œuvres équivalentes.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (274) : personnage emplumé

    Vignette 705.jpg

    N° d'inv. 705. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Entre août et septembre 2002, après avoir achevé sa série de portraits animaliers, Yves Juhel se lance dans une autre galerie comptant une trentaine de portraits, humains, cette fois. Tous sont peints à la gouache, sur papier au format 65x50. Il y a là quelques œuvres pouvant s'apparenter à des autoportraits, et une grosse série de personnages affublés, pour beaucoup, de plumes.

    C'est le cas de l'œuvre présentée cette semaine. Un drôle de portrait masqué sous des traces jaune, blanche et mauve pâle. Les plumes sont en revanche très présentes, encadrant cette figure à la trame très anguleuse. 

    Plusieurs dates apparaissent au verso, à côté de la signature de l'artiste : les 4, 5 et 7 septembre 2002. Une période particulièrement prolifique pour Yves Juhel. La seule date du 7 septembre apparaît sur une douzaine de gouaches, neuf d'entre elles étant achevées ce jour-là.

    O. D.

  • Son œuvre dans les collections privées (21) : papillon pastel

    Vignette 538.jpg

    N° d'inv. 538. Collection privée. Photo : O. D.

     

    Cette œuvre d'Yves Juhel, mêlant gouache et fusain sur papier au format 50x65, vient d'être acquise, en ce mois de juin 2022, par une amie danoise du frère du peintre, Pierre. Elle fait partie de la série des papillons réalisée en quelques jours au beau milieu de l'été 2001, au cœur du vaste bestiaire créé par l'artiste.

    Cette série compte ainsi une vingtaine de dessins et de peintures. Signature de l'artiste et date apparaissent très discrètement, en bas, au milieu de l'œuvre, peintes en blanc sur blanc. Le 8 juillet 2001 : un jour particulièrement efficace pour le peintre, avec pas moins de cinq papillons portant cette mention.

    Les insectes de cette collection sont très différents les uns des autres. Les contours de celui-ci sont marqués en traits de fusain, et son corps semble tressé de noir et de couleurs pastel. Des teintes qui se superposent sur les ailes, entre verts et roses, tout en transparence et finesse.

    O. D.

     

  • L'œuvre de la semaine (269) : "Le chien de Jacques mort"

    Vignette 572.jpg

    N° d'inv. 572. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    "Le chien de Jacques mort"... Drôle de titre pour cette œuvre mêlant encre et gouache sur papier au format 50x65, et qui paraît représenter un chien bien vivant. C'est du moins ce que semble indiquer l'inscription, que nous avons quelque difficulté à décrypter.

    Bien claires sont en revanche la signature de l'artiste et la date : le 13 juillet 2001. Un jour important dans le bestiaire d'Yves Juhel, avec pas moins de huit animaux portant cette mention : deux papillons, marquant la fin de cette série d'insectes, et six mammifères, cinq chiens (N° 381, 382 et 652) et un félin, peints selon la même technique, entre contours à l'encre noire et taches très diluées faites à l'encre ou à la peinture. 

    A noter que dans l'immense bestiaire d'Yves Juhel, le chien est souvent présent, sous différentes formes : huiles, dessins, gouaches, etc. 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (267) : portrait blanc

    Vignette 401.jpg

    N° 401. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En 2003, Yves Juhel peint une vaste série de personnages, à la gouache sur papier au format 65x50. Nous avons ainsi dénombré près de 70 œuvres rattachées à cette galerie, pouvant être regroupées en trois catégories : une peinte en mars, une autre entre mai et juin, et une troisième en juillet, avec à chaque fois quelques nuances les distinguant, mais aussi de nombreux points communs.

    La gouache présentée cette semaine appartient à la deuxième sous-série. Signée par l'artiste, elle est datée du 29 mai. On y retrouve les traits communs à toute cette galerie de portraits : le bouquet de plumes, qui se détache ici en rouge et vert, en haut à droite, et que l'on peut retrouver aussi en bas à droite; l'œil unique du sujet; et les contours de ce personnage peints dans le mouvement, en coups de pinceau souvent brefs, précis et efficaces.

    La particularité de ce portrait réside dans son caractère très schématique et dans les tons choisis. Le fond, laissant un cadre vierge autour du sujet, est très dilué, pâle, jouant avec des nuances pastel. Quant au personnage, il se détache à peine de ce fond, en gris ou en noir largement recouvert de blanc.

    O. D.