Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

papillon

  • L'œuvre de la semaine (205) : papillon dilué

    Yves Juhel 539-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 539. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Ce papillon mêle le fusain, pour quelques contours, et une gouache très diluée. Si l'irrégularité des taches apporte un caractère assez brut à cette représentation, les transparences générées par les jeux de dilution entre le blanc, le noir et le rouge-orangé lui redonnent sa légèreté. 

    Peint le 7 juillet 2001 sur papier (50x65,5), il fait partie d'une série composée d'une vingtaine d'œuvres représentant des papillons, réalisées du 1er au 13 juillet, à l'image de ceux que nous avons inventoriés sous les N° 537, 543 ou 619.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (176) : papillon vert

    Yves Juhel 619-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 619. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Voici l'un des 19 papillons peints par Yves Juhel du 1er au 13 juillet 2001. Une belle série, légère et colorée, au cœur de son bestiaire. Nous avons ainsi déjà vu les œuvres numérotées 537, 541, 543, 545 et 548. Voici le 619, mêlant fusain et gouache, toujours sur papier au format 65x50. Une gouache d'un vert vif dans la partie supérieure des ailes, et qui s'aquarelle progressivement dans la partie inférieure.

    Cette œuvre est signée et datée du 2 juillet 2001, inscription que l'auteur s'est amusé à marquer entre les antennes de l'insecte. Au verso, seul un nombre, incompréhensible et écrit à l'envers, apparaît : 21.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (159) : papillon arc-en-ciel

    yves juhel, peintre, peinture, art, l'œuvre de la semaine, 2001, gouache, fusain, papier, papillon

    N° d'inv. 545. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    C'est le cinquième papillon d'Yves Juhel que nous présentons sur ce blog, après les N° 537, 541, 543 et 548. Une série à la gouache, sur papier au format Raisin, peinte sur une quinzaine de jours, les deux premières semaines de juillet 2001, et composée d'une petite vingtaine d'œuvres. Une petite parenthèse légère, au cœur d'une période plus vaste consacrée quasiment exclusivement au thème animalier.

    Ce papillon multicolore a été peint à la gouache, presque aquarellée, avant d'être rehaussé par un apport au fusain, traits légers et enlevés appuyant les contours et lui donnant vie et mouvement. Deux étapes, pour deux dates, inscrites sous la signature de l'artiste, au recto, en bas à droite, les 5 et 8 juillet 2001.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (146) : le papillon bleu

    yves juhel, peintre, peinture, art, l'œuvre de la semaine, gouache, papier, 2001, animaux, papillon

    N° d'inv. 543. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Une petite vingtaine de peintures à la gouache et de dessins au fusains est rangée dans un carton portant la mention "Gouaches et fusains, papillons, été 2001, Issy les Moulineaux". Des œuvres réalisées entre le 1er et le 13 juillet, dans l'atelier qu'Yves Juhel occupait alors, à l'Artsenal, dans les Hauts-de-Seine. 

    C'est le quatrième papillon de cette série que nous présentons ici, après ceux numérotés 537, 541 et 548. Entre ses contours grossiers et ses ailes d'un bleu délicat, l'animal semble d'une grande fragilité, comme s'il était en fin de vie, lorsque les extrémités s'écaillent et se brisent, le laissant à la merci du vent et des prédateurs.

    Cette œuvre a été peinte en deux temps. Une date, en bas au centre, est presque invisible : le 7 juillet 2001. L'autre, en bas à droite, apparaît sous la signature de l'artiste : le 8 juillet 2001.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (132) : tout en finesse et en légèreté

    Yves Juhel 541-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 541. Prix : nous contacter. Photo : 0. D.

     

    Voici l'un des 17 papillons dessinés et peints sur papier par Yves Juhel entre le 1er et le 17 juillet 2001. Une série réalisée pour l'essentiel en quatre jours, treize de ces œuvres étant datées entre le 5 et le 8 juillet. Ce papillion date lui-même du 6 juillet, comme indiqué en bas à gauche de l'œuvre.

    Dans cette série, l'artiste mêle le fusain et la gouache, la finesse et la transparence, le trait assuré et la légèreté. Autant de caractéristiques présentes dans l'œuvre présentée ici, qui contraste elle-même avec deux autres papillons déjà montrés, numérotés 537 (très coloré) et 548 (exclusivement dans la finesse du fusain).

    Là, la gouache est très diluée, presque aquarellée, évoquant l'extrême fragilité de l'animal, tandis que contours et mouvements sont révélés par quelques traits de charbon et de peinture.

    O. D.