Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

contreplaqué

  • L'œuvre de la semaine (112) : "Le sens interdit du coq"

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, huile, contreplaqué, 1992, animaux, oiseau

    N° d'inv. 81. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Durant sa carrière de peintre, Yves Juhel a essentiellement peint sur de la toile et du papier. Mais il s'est aussi essayé à d'autres supports. Au printemps 1992 notamment, il a ainsi peint quelques tableaux sur contreplaqué, un matériaux qu'il connaissait bien, de part son autre activité de "travailleur du bois".

    Il a ainsi laissé cette œuvre écarlate, qu'il a intitulée (inscription au verso) : "Le sens interdit du coq". Du rouge partout, pour le fond, pour le panneau, sans doute aussi pour la crête de l'animal, qui semble regarder l'observateur, avec son air fou et farouche. Et un plumage noir, qui n'est pas sans rappeler un autre oiseau peint sur toile quelques mois plus tard, en 1993, le N° 173.

    Le tableau est signé, en bas à droite, au recto. Il l'est aussi au dos, au côté du titre de l'œuvre et d'une date, sans doute celle de son achèvement, le 8 mai 1992. Soit quelques jours avant une autre œuvre déjà présentée ici, peinte elle aussi sur contreplaqué, la N° 79. Avec un autre point commun, leur dimension : 153x122.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (57)

    yves juhel, peintre, peinture, art, l'œuvre de la semaine, huile, contreplaqué, 2000, paysage

               N° d'inv. 45. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Encore une œuvre unique dans le vaste univers qu'a laissé Yves Juhel après sa mort : cette petite huile au format atypique (21x14) est une des rares à avoir été peinte sur contreplaqué. En effet, jusqu'à présent, nous n'avons recensé que quatre huiles peintes sur ce support. Trois d'entre elles datent de 1992, à l'image de l'œuvre n°79, déjà présentée sur ce blog. Une seule date de 2000 : celle-ci (seule l'année, sans plus de précision, avec la signature de l'artiste, est inscrite au dos).

    Bien que ne faisant partie d'aucune série identifiée, cette petite huile pourrait s'apparenter à certains petits paysages peints par Yves à cette époque, ou à certains fonds de ses bouquets éclatés. Je me plais à y voir une sorte d'éruption solaire, flamboyante et violente...

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (47)

    yves juhel, peintre, peinture, art, l'œuvre de la semaine, huile, contreplaqué, 1992

                                                                                                     N° d'inv. 79. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Si la toile et le papier ont été les supports privilégiés d'Yves Juhel pour s'exprimer, quelques exceptions viennent se glisser dans son parcours, notamment au début des années 90. Ainsi, l'inventaire de ses œuvres comprend quelques peintures sur carton, mais aussi quatre œuvres peintes à l'huile sur contreplaqué (dont l'une est plus tardive, datant de 2000). Trois d'entre elles ont été peintes au printemps 1992. C'est le cas de celle-ci, dont la date est bien visible, au recto : 15 mai 1992.

    Toutes trois ont été peintes dans la maison familiale de Bondy,  sur des panneaux de même format, 122x153, dans des teintes particulièrement flamboyantes. Au dos du contreplaqué, un titre donne une indication sur l'intention de l'artiste : "Couple". Couple enlacé ? Couple qui se fait face, en conflit ? Couple front contre front, complice ? Couple s'entre-tuant, dans un grand flot de sang ? Couple de dos, cheminant épaule contre épaule, l'un contre l'autre ? 

    O. D.