Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'œuvre de la semaine (256) : le chevreau

    Vignette 358.jpg

    N° d'inv. 358. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Les dernières œuvres à l'huile d'Yves Juhel ont été peintes en septembre 2001, deux ans avant sa mort. Elles mettent un point final à une très riche série animalière et à un été particulièrement actif. Cinq tableaux portent mention de l'ultime date, le 22 septembre : ils ont été inventoriés sous les numéros 24, 55, 300, 360 et 358, celui que nous présentons cette semaine.

    Point commun entre ces dernières toiles, seule la tête des animaux est représentée, à l'image d'une autre série animalière, qu'il peindra à la gouache, l'été suivant.

    Gris et blanc dominent, sur ce tableau de 81x65 représentant ce qui semble être un chevreau, à l'attitude neutre et sereine. Avec toutefois cet étrange carré de couleur, dans le coin supérieur gauche, dont l'éclat déteint sur l'intérieur de l'oreille de l'animal. 

    Cette œuvre n'est hélas pas signée. Plusieurs dates sont inscrites, au verso : les 9, 13, 14, 19 et 22 septembre 2001. 

    O. D.

  • Série : petits paysages (1996-2001)

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage

    N° 102, 1996

     

    C'est l'un des fils rouges de l'œuvre d'Yves Juhel. Entre 1996 et 2001, l'artiste a peint de nombreux paysages, à l'huile, sur des toiles de petit format, soit en 24x16, soit en 16x24. Une thématique dans une dimension particulière qui ne constitue pas vraiment une série à part entière, mais plutôt plusieurs mini-séries.

    La première date de fin 1996 et de début 1997. Elle est constituée de petits tableaux verticaux, dont la surface est recouverte de bandes horizontales, semblant figurer des labours et, dans la partie supérieure, un bout de ciel. Ces toiles ne sont pas signées.

    La deuxième mini-série a été peinte en 1997 et 1998. Là, il s'agit de tableaux horizontaux, paysages champêtres où des rangées d'arbres se découpent, à la limite entre ciel et terre. Quelques-unes ne sont ni signées, ni datées.

    Quelques toiles peintes en 2000 semblent ensuite plus isolées, au milieu de ces séries, avant une troisième : là encore, la ligne d'horizon est essentielle. Les tons sont jaunes, estivaux, mêlés de vert et de brun. Quatre d'entre elles datent du 5 septembre et ne sont pas signées. L'horizontalité est cette fois rompue, par des champs aux cultures variées. D'autres, non datées, voire même désentoilées, pourraient être associées à cette série.

    Enfin, la dernière de ces mini-séries date de septembre 2001. Ces toiles représentent des paysages aux terres sombres, où se dessine, sur la ligne d'horizon, un incendie pouvant être celui du couchant. 

    Voici une rétrospective des petits paysages déjà présentés sur ce blog. Pour accéder à la fiche complète de l'œuvre, il suffit de cliquer sur l'image.

     

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage

    N° 110, février 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 112, février 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 120, 11 mars 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage

    N° 111, 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage

    N° 118, 1997

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 108, non datée (vers 1997)

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 115, non datée (vers 1997)

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 121, non datée (vers 1997)

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    L'eau rouge, N° 116, 1998

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 109, 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 468, 23 août 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 104, 5 septembre 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 106, 5 septembre 2000

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 184, non datée (vers septembre 2000)

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 46, septembre 2001

     

    yves juhel,art,peinture,peintre,série,rétrospective,huile,toile,1997,1998,2000,2001,paysage,1996

    N° 47, septembre 2001

     

  • L'œuvre de la semaine (255) : paysage corse en noir et blanc

    Vignette 268.jpg

    N° d'inv. 268. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Les premiers paysages laissés par Yves Juhel représentent ce pays qui s'offrait à lui, chaque matin, lorsqu'il ouvrait les volets de la maison familiale sur la Castagniccia, dans les montagnes corses. Des paysages dessinés au fusain et à la sanguine pour certains, et datant de 1996, comme indiqué ici par l'artiste, à côté de sa signature, dans le coin inférieur gauche.

    Si ici, il n'est fait aucune mention directe de la Corse, le sujet ne fait pourtant aucun doute, pour qui connaissait Yves et cette île. Au verso, l'inscription "Dessin N°4" le renvoie à une série, dont le N°1 (inventorié sous le N° 270) porte la mention "Paysage corse". Le N°5 de la série (N° d'inv. 271) apporte une précision quant à la période à laquelle ces dessins ont été réalisés, puisqu'il est daté du 3 avril 1996. 

    O. D.

  • Série : les singes d'août 2001

    Artsenal1-2001-Photo Jean-Claude Rousseau.jpg

    Photo Jean-Claude Rousseau

     

    Entre le 10 et le 14 août 2001, Yves Juhel a peint sept œuvres représentant des singes (peut-être huit, un des animaux n'étant pas vraiment identifiable). Voici une petite rétrospective de celles que nous avons déjà présentées sur ce blog. Un clic sur la photo permet d'accéder à la fiche complète.

     

    Vignette 319.jpg

    N° d'inv. 319.

    12 août 2001

     

    Vignette 553.jpg

    N° d'inv. 553

    14 août 2001

     

    Vignette 385.jpg

    N° d'inv. 385.

    14 août 2001

     

    Vignette 624.jpg

    N° d'inv. 624.

    14 août 2001

     

    Vignette 649.jpg

    N° d'inv. 649.

    14 août 2001

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,rétrospective,huile,toile,gouache,papier,animaux,singe,2001

    N° d'inv. 552

    14 août 2001

     

  • L'œuvre de la semaine (254) : autoportrait au triangle blanc

    Vignette 714.jpg

    N° d'inv. 714. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    L'œuvre présentée cette semaine appartient à la série des portraits peints par Yves Juhel entre août et septembre 2002. Une trentaine de visages, représentés à la gouache sur des feuilles au format 65 x 50, avec quelques éléments récurrents, comme ces plumes que l'ont retrouvera sur des dizaines d'autres œuvres.

    Une seule œuvre d'Yves Juhel peut être considérée à 100 % comme un autoportrait. C'est celle que nous avons déjà présentée sur ce blog, identifiée sous le N° 672, et peinte entre les 17 et 26 août 2002. Pourtant, quelques autres sont clairement le reflet de l'artiste. Il y a d'abord la N° 712, peinte du 26 août au 8 septembre de la même année. Et puis il y a celle-ci, quelque peu mystérieuse, avec son triangle blanc masquant le visage, sans yeux, sans nez, sans bouche. La forme du visage semble correspondre à celle du peintre, et les dates qui apparaissent collent avec les autres représentations de la même veine (28 août, 31 août et 7 septembre). 

    Le plumet est ici présent, pendant sur le côté. Sa noirceur d'encre tranche avec le visage bleuté et la chevelure, très dilués. Une encre que l'artiste a utilisée pour signer son œuvre.

    O. D.