Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chien

  • L'œuvre de la semaine (238) : le scottish terrier

    Vignette 53.jpg

    N° d'inv. 53. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dans sa frénésie animalière de l'été 2001, Yves Juhel a peint toutes sortes d'animaux, tant sauvages que familiers. Et parmi eux, de très nombreux chiens, comme ce scottish terrier (c'est le titre de l'œuvre, inscrit au verso), peint à l'huile sur une toile de 50x50.

    L'animal est de profil, à l'arrêt. Seuls les contours sont peints en noir. Le corps est parsemé de taches, noires elles aussi, et un peu de gris en nuages habille le fond. La composition est simple. L'originalité, c'est cette couche de rouge, peinte à la brosse, à peine imprégnée, en larges bandes horizontales, comme si le chien paradait derrière un mince voile de tissu.

    Au dos, outre le titre et la signature de l'artiste, apparaissant deux dates : les 9 et 13 septembre 2001. Une période particulièrement faste, pour l'artiste. Ainsi, la seule date du 9 est mentionnée comme la première sur de nombreuses autres œuvres, comme si ce jour-là, l'artiste avait posé devant lui plusieurs toiles vierges, avant de les prendre toutes en main, et de les développer les jours suivants. Un autre chien (N° 22), un cochon (N° 31), un cheval (N° 24), une chèvre (N° 300), une vache et son veau (N° 333)... Voici quelques-uns de ces tableaux, de toutes dimensions, commencés le 9 septembre 2001 et achevés quelques jours plus tard. 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (222) : le chien tout penaud

    Vignette 381.jpg

    N° d'inv. 381. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Le 13 juillet 2001, Yves Juhel peint sur papier (50x65) six chiens (ou cinq chiens et une panthère ?), mêlant aquarelle et encre, à l'image de ceux inventoriés sous les N° 382 et 652. Cette série en précédera une autre, datant de fin août 2001, et composée de gouaches, d'huiles et de fusains.

    Dans cette série de juillet, les contours des animaux sont dessinés à l'encre, d'un trait tout en mouvement. Assis, voûté, penaud, on ne sait si ce chien exprime la crainte ou la sérénité, le regard étant vide. Ici, le gris de l'aquarelle donne leur couleur aux taches qui parsèment sa robe.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (216) : le bouledogue

    Vignette 321.jpg

    N° d'inv. 321. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Le bestiaire de l'été 2001 d'Yves Juhel compte de nombreux chiens. Si la plupart ont été peints ou dessinés fin août (Voir, par exemple, ceux inventoriés sous les numéros 41 ou 648), celui-ci a toutefois été commencé plus tôt, comme l'indiquent les différentes dates inscrites au verso : les 10, 13, 17, 19 et, pour finir, 29 août.

     

    En grand format

    Il n'en reste pas moins qu'il s'inscrit dans l'esprit de cette vaste série animalière, et plus précisément dans la lignée des grands formats peints à l'époque par l'artiste, tels le grand cerf (N°179) ou le cheval vert (N°335).

    Ce bouledogue (l'artiste l'a ainsi identifié, au dos du tableau) a été peint sur une toile de dimensions plus que respectables, 161x180. Ce qui lui donne une certaine majesté, avec sa mine sérieuse et ses grandes oreilles, sur un fond très élaboré, de gris et de roses mêlés.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (200) : le teckel

    Yves Juhel 525-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 525. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Le 31 août 2001, en pleine série animalière, Yves Juhel prend son fusain et une pile de feuilles, et se met à dessiner, dessiner, dessiner... Au total, seize dessins sont datés de ce jour d'été. Seize études de chiens, de toutes races, dans des attitudes diverses, dont deux ont déjà été présentés sur ce blog (513, 520). Après le lévrier et le bouledogue, voici donc le teckel.

    Comme les autres, ce dessin n'est pas signé. Et il est rangé dans un classeur indiquant que ces œuvres ont été réalisées à Issy-les-Moulineaux, alors que l'artiste était encore dans les ateliers collectifs de l'Artsenal.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (188) : petit et fier

    Yves Juhel 648-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 648. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dans le bestiaire d'Yves Juhel, les chiens tiennent une très bonne place. L'artiste s'est plu à les représenter dans diverses attitudes, jouant avec les différentes races canines. Voici ici une sorte de petit terrier ébouriffé, assis et assez fier, peint de face. 

    Yves Juhel en a esquissé les contours à l'encre et au fusain, avant de s'emparer de la gouache, tant pour l'animal que pour le fond jaune. 

    Cette œuvre a été peinte le 25 août 2001, comme indiqué sous la signature, dans le coin inférieur droit. En cette fin août, l'artiste a ainsi peint de nombreux chiens, de toutes dimensions et sur tous supports, et plusieurs portent cette date du 25, à l'image du N° 642.

    O. D.