Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collection privée

  • Son œuvre dans les collections privées (20) : soirée caniculaire

    Yves Juhel 184-Photo PJ.jpg

    N° d'inv. 184. Collection privée. Photo : Pierre Juhel

     

    Cette petite huile sur toile (16x24) a été achetée par un particulier auprès de la Galerie de Bretagne, à Quimper (29), à la fin de l'année 2017. Elle fait partie d'une petite série de trois tableaux encadrés qui furent exposés à  Plomelin (29), en 2013.

    Entre 1996 et 2001, Yves Juhel a peint plusieurs vagues de paysages de petite dimension. Si celle-ci ne présente ni signature, ni date apparente, sa réalisation peut être estimée à septembre 2000. A cette époque, l'artiste a en effet ainsi peint quelques petits tableaux, dans les tons jaunes, à l'image de celui portant le N° 104, et daté du 5 septembre. Autre indice, Yves Juhel a lui-même photographié cette toile, qui apparait sur une diapositive datant du 10 septembre de cette même année.

    Ici, le sol et la végétation semblent brûler et souffrir de la canicule. Déjà pourtant, l'horizon parait s'assombrir et le ciel se roser, comme un soir d'été torride. 

    L'œuvre a été encadrée (cadre peint en gris, de 19,5x27,5) par l'artiste et le fond, en contreplaqué, masque de possibles indications et signature. 

    O. D.

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,2000,huile,toile,paysage

  • Son œuvre dans les collections privées (19)

    Yves Juhel 550-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 550. Collection privée. Photo : O. D.

     

    En janvier 2011, un collectionneur et ami de longue date d'Yves Juhel a fait l'acquisition de trois tableaux de la série des "bouquets éclatés". Après le N° 549 et le N° 551 que nous avons déjà présentés sur ce blog, voici la troisième œuvre de cette collection.

    Cette huile sur toile de 150x150 présente tous les codes de cette vaste série peinte entre 2000 et 2001. Un format carré; un fond très travaillé, ici d'un gris bleuté qui rend encore plus éclatants les pétales éparpillés; une nébuleuse centrale, comme le cœur d'une déflagration; et quelques tiges vertes éclatées, au bout desquelles s'échappent des fleurs rouges malmenées. Là encore, ce tableau, signé par l'artiste au dos, a été peint en deux temps. Au verso figure en effet les dates des 17 et 23 mai, puis du 1er juin 2000, qui pourraient correspondre à la réalisation du fond. Puis les dates des 14 et 16 août de la même année.

    Si, par leurs formats, leurs dates de réalisation, et certaines nuances dans la composition (présence ou non d'un vase, par exemple), les tableaux de cette série peuvent se distinguer, celui-ci est incontestablement à rapprocher de deux autres que nous avons déjà montrés ici : le N° 176, achevé lui aussi le 16 août 2000, et le N° 14, terminé quant à lui le 12 août 2000. 

    O. D.

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,2000,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 176

     

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,2000,huile,toile,bouquet

    N° d'inv. 14

     

     

  • Le Grand cerf a trouvé sa demeure

    yves juhel, peinture, peintre, art, collection privée, huile, toile, 2001, animaux, cerf

                                                      N° d'inv. 179. Collection privée. Photo O. D.

     

    C'est une des grandes nouvelles de ce printemps : le Grand cerf, pièce maîtresse de l'œuvre d'Yves Juhel, a trouvé sa demeure, et vient d'être acheté par un particulier.

    yves juhel, peinture, peintre, art, collection privée, huile, toile, 2001, animaux, cerf

    Cette grande huile sur toile (200x200) avait été peinte en 2001, alors qu'Yves pouvait bénéficier de grands espaces, lorsqu'il peignait à l'Artsenal, dans les ateliers collectifs d'Issy-les-Moulineaux (92). Sur le cliché ci-contre, pris par son ami le photographe Jean-Claude Rousseau, on voit d'ailleurs l'artiste posant devant cette œuvre spectaculaire, dans son atelier. Deux dates figurent au dos de la toile : les 11 août et 15 septembre 2001. On est alors en pleine période animalière, et des dizaines d'œuvres sur ce thème vont naître sous les pinceaux de l'artiste, en quelques mois. Quant à la signature, elle n'apparaît qu'au verso, grattée dans la peinture, ce qui est assez exceptionnel chez Yves.

    La qualité de cette œuvre, son fond très travaillé, la majesté de l'animal, sortant d'une brume neigeuse, sa dimension (le plus grand tableau jamais peint par Yves Juhel) font qu'elle a été très vite remarquée. Et cette photo de l'artiste posant devant elle montre aussi l'intérêt qu'y portait l'artiste.

    yves juhel, peinture, peintre, art, collection privée, huile, toile, 2001, animaux, cerf

    Quelques années après la mort d'Yves et dix ans après sa création, cette toile figuraient, à l'été 2011, en bonne place au 18e festival international de l'art animalier en Sologne, à Pierrefitte-sur-Sauldre (41), comme en témoigne la photo ci-contre que j'avais alors prise sur place. Au point que certains collectionneurs avaient manifesté un grand intérêt pour elle, sans que cela n'aboutisse. Puis, de mars à juin 2013, lors de la grande exposition que nous avions organisé au domaine de Kerbernez, à Plomelin (29), ce Grand cerf n'avait pas manqué de marquer les esprits.  "De cette faune émergent quelques béliers, mais surtout un grand et majestueux cerf, au regard placide et fier, animal mythologique qui ressemble un peu à un gardien des clefs de l'œuvre d'Yves Juhel", avait alors écrit mon confrère Thierry Charpentier, dans Le Télégramme.

    Après cet événement, cette toile était partie à Lesneven (29), à la chapelle Saint-Joseph, pour une autre exposition, collective celle-là. Puis elle était revenue dans le Sud-Finistère, à Ergué-Gabéric, au manoir de Kerdévot, où elle était exposée depuis lors. Marjolaine Rousset, qui tient le domaine avec sa sœur Véronique, avait d'ailleurs écrit un petit texte, pour ce blog, que l'on peut retrouver ici.

    Dorénavant propriété d'un particulier, le Grand cerf poursuit sa veille attentive, dans un cadre qui lui va à merveille...

    Olivier Desveaux

     

     

     

  • Son œuvre dans les collections privées (18)

    Yves Juhel 551-Photo OD.JPG

                                                                 N° d'inv. 551. Collection privée. Photo O. D.

     

    En janvier 2011, un ami d'Yves Juhel a acheté à son frère, Pierre, trois très belles huiles de grand format. Il y a quelques semaines, nous avions présenté une de ces œuvres (N° d'inventaire 549). En voici une autre...

    Cette huile appartient à la série des "bouquets éclatés". Elle s'en distingue toutefois par deux aspects. D'une part, alors que la plupart de ces bouquets ont été peints sur des toiles de forme carrée, celle-ci mesure 120,5x152. Et d'autre part, dans cette série, le pot, ou le vase, ont la plupart du temps disparu, au profit d'une masse explosive de couleurs, cœur de la toile d'où fusent toutes les fleurs, tel un feu d'artifice. Dans cette toile, le pot est de retour, comme dans la première série de bouquets d'Yves Juhel (voir les œuvres n° 3 ou 187), ou comme dans certains bouquets intermédiaires (n° 183 et 39, par exemple).

    Cette toile est particulièrement explosive et lumineuse, tant par sa composition que par ses couleurs. Comme beaucoup d'autres de cette série, elle a été peinte en deux temps (dates et signature au dos de l'œuvre) : une première étape durant l'été 2000 (18, 19 et 30 août), et une seconde à la fin de l'hiver suivant (27 février, puis 19 et 21 mars 2001). Ce qui m'a déjà conduit à émettre l'hypothèse que les fonds ont été peints bien antérieurement au sujet lui-même, et donc que l'artiste était très attentif et très exigeant sur ces fonds.

    O. D.

  • Son œuvre dans les collections privées (17)

    yves juhel, art, peintre, peinture, collection privée, huile, toile, bouquet

                                N° d'inv. 549. Collection privée. Photo O. D.

     

    Il y a quelques semaines, à l'occasion d'un court séjour à Paris, nous avons pu faire connaissance d'un ami d'Yves Juhel qui a fait l'acquisition, après son décès, de trois des fameux "bouquets" de l'artiste. Trois œuvres très belles que cet ami nous a permis de répertorier, et nous l'en remercions...

    Le tableau présenté ici appartient à la seconde série, dite des "bouquets éclatés", peinte par Yves en 2000 et 2001. Pour rappel, cette série fait suite à une première, réalisée en 1999 et représentant des fleurs en pot ou en vase.

    Alors que l'essentiel de cette série est peinte à l'huile sur des toiles de forme carrée (180x180 ou 150x150), ici nous sommes exceptionnellement face à une œuvre plus haute que large, et taille plus modeste, de 130,5x97. On y retrouve toutefois bien ces boutons floraux éclatés et en relief (ici de couleur rouge) qui font toute la particularité de cette série majeure de l'œuvre d'Yves Juhel.

    Ce tableau a été peint sur deux périodes distinctes, à près d'un an d'intervalle : les 14, 15 et 21 mai 2000, puis les 27 et 28 mars 2001. Des dates inscrites au dos de la toile, avec la signature de l'artiste.

    O. D.

     

    Pour rappel, voici les tableaux de cette même série déjà présentés ici (cliquer sur la photo permet d'accéder directement à la fiche) :

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet                    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet                    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet

    yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet                     yves juhel,art,peintre,peinture,collection privée,huile,toile,bouquet