Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plumes - Page 2

  • L'œuvre de la semaine (254) : autoportrait au triangle blanc

    Vignette 714.jpg

    N° d'inv. 714. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    L'œuvre présentée cette semaine appartient à la série des portraits peints par Yves Juhel entre août et septembre 2002. Une trentaine de visages, représentés à la gouache sur des feuilles au format 65 x 50, avec quelques éléments récurrents, comme ces plumes que l'ont retrouvera sur des dizaines d'autres œuvres.

    Une seule œuvre d'Yves Juhel peut être considérée à 100 % comme un autoportrait. C'est celle que nous avons déjà présentée sur ce blog, identifiée sous le N° 672, et peinte entre les 17 et 26 août 2002. Pourtant, quelques autres sont clairement le reflet de l'artiste. Il y a d'abord la N° 712, peinte du 26 août au 8 septembre de la même année. Et puis il y a celle-ci, quelque peu mystérieuse, avec son triangle blanc masquant le visage, sans yeux, sans nez, sans bouche. La forme du visage semble correspondre à celle du peintre, et les dates qui apparaissent collent avec les autres représentations de la même veine (28 août, 31 août et 7 septembre). 

    Le plumet est ici présent, pendant sur le côté. Sa noirceur d'encre tranche avec le visage bleuté et la chevelure, très dilués. Une encre que l'artiste a utilisée pour signer son œuvre.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (248) : l'Indien bleu

    Vignette 379.jpg

    N° d'inv. 379. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Peint le 18 mai 2003, ce portrait fait partie de cette grande galerie dressée par Yves Juhel quelques mois avant sa mort, en Corse. Comme pour toute la série, il a été peint à la gouache sur papier, en format 65x50, et en présente quelques-unes des caractéristiques récurrentes : un plumet lui donnant un air d'Indien, un œil unique et un profil en forme de 2.

    D'un bleu et d'un noir profonds, les contours de ce portrait sont d'une grande finesse. Ils se détachent en contraste sur un fond mêlant le rose, le beige et l'orangé, et ne recouvrant pas toute la feuille afin de dessiner  autour un faux cadre blanc. 

    Cette oeuvre porte la signature de son auteur, à côté de la date.

    O. D.

     

  • L'œuvre de la semaine (239) : la dernière gouache

    Vignette 415.jpg

    N° d'inv. 415. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    La forme pourrait faire penser à celle d'une coupe du monde de foot. Pourtant, c'est bien de l'un des portraits peints par Yves Juhel dont il s'agit. Et pas n'importe quel portrait : c'est en effet la dernière œuvre datée de l'artiste, peinte le 25 juillet 2003, quelques jours avant sa mort accidentelle.

    Cette gouache sur papier (65x50) fait partie d'une vaste galerie de portraits où l'on retrouve quelques éléments récurrents, comme les petits plumets ou encore l'œil unique. Une série commencée en mars 2003, et qui n'a cessé d'évoluer, au fil des mois, comme peut le voir dans la rétrospective, en cliquant ici

    Comment souvent, et notamment dans cette série, le fond est très élaboré. Il esquisse ici un faux cadre blanc, aux marges de la feuille de papier.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (225) : en forme de 2

    Vignette 390.jpg

    N° d'inv. 390. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Voici un nouvel exemplaire de gouache sur papier (65x50) peinte en 2003. Il appartient à une galerie de portraits comptant plusieurs dizaines d'œuvres, réparties en deux sous-séries, que l'on peut retrouver en cliquant ici. La première est composée de 28 personnages, peints durant le mois de mars. Avec de nombreux éléments récurrents, que l'on retrouve pour partie ici : un cadre peint par l'artiste à l'intérieur du cadre imposé par la feuille de papier; un fond très travaillé; un portrait dont les contours prennent la forme d'un 2, forme réalisée à partir de petits traits vifs; un bouquet de plumes au côté...

    En bas à droite, sous sa signature, Yves Juhel n'a indiqué qu'un mois, sans autre précision : mars 2003.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (214) : pâle visage

    Yves Juhel 712-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 712. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En août et septembre 2002, après avoir réalisé une belle galerie de portraits animaliers, Yves Juhel peint une série d'une trentaine de personnages, dont nous avons déjà présenté ici quelques individus (N° 699, 721 et 692, par exemple). Des portraits peints à la gouache sur papier au format 65x50.

    Ici, les tons sont pâles. La chevelure est grise et vaporeuse, le visage est glacial mêlant, sur un fond beige-jaune, de larges bandes gris bleutées et mauves, comme des peintures de guerre. Une pâleur générale qui tranche avec les plumes noires et bleues, qui parent ce personnage. Ces plumes sont un élément récurrent dans l'œuvre d'Yves Juhel.

    L'on pourrait aussi y voir une forme d'autoportrait de l'artiste. Même si le seul véritable autoportrait identifié est la gouache N° 672, la concomitance des dates accrédite, au minimum, l'hypothèse du lien de parenté entre les deux.

    Cette œuvre a été commencée le 26 août 2002, puis poursuivie le 29, avant d'être achevée le 8 septembre. Une date qui apparaît sur pas moins de cinq gouaches de cette collection (voir par exemple le N° 717) et qui marque la fin de cette série. Ce sont d'ailleurs les dernières datées de l'année 2002.

    O. D.