Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

papier - Page 3

  • L'œuvre de la semaine (267) : portrait blanc

    Vignette 401.jpg

    N° 401. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En 2003, Yves Juhel peint une vaste série de personnages, à la gouache sur papier au format 65x50. Nous avons ainsi dénombré près de 70 œuvres rattachées à cette galerie, pouvant être regroupées en trois catégories : une peinte en mars, une autre entre mai et juin, et une troisième en juillet, avec à chaque fois quelques nuances les distinguant, mais aussi de nombreux points communs.

    La gouache présentée cette semaine appartient à la deuxième sous-série. Signée par l'artiste, elle est datée du 29 mai. On y retrouve les traits communs à toute cette galerie de portraits : le bouquet de plumes, qui se détache ici en rouge et vert, en haut à droite, et que l'on peut retrouver aussi en bas à droite; l'œil unique du sujet; et les contours de ce personnage peints dans le mouvement, en coups de pinceau souvent brefs, précis et efficaces.

    La particularité de ce portrait réside dans son caractère très schématique et dans les tons choisis. Le fond, laissant un cadre vierge autour du sujet, est très dilué, pâle, jouant avec des nuances pastel. Quant au personnage, il se détache à peine de ce fond, en gris ou en noir largement recouvert de blanc.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (264) : le poisson puce

    Vignette 534.jpg

    N° d'inv. 534. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Durant la première quinzaine de juillet 2001, Yves Juhel peint une vingtaine de papillons, sur papier. Une série légère et colorée. Et au milieu, ce drôle de poisson. Un mélange de gouache très diluée, de fusain et d'encre pour cet animal tout rond, qui semble sorti de l'imagination l'artiste. Ce "poisson puce", tel qu'il le nomme, a été peint sur papier au format 50x65 le 6 juillet 2001. Il est unique, n'appartient à aucune série, mais fait écho à un autre poisson dessiné la veille au fusain. 

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (262) : l'Indien

    yves juhel,art,peintre,peinture, gouache,papier,2002,personnages,indien

    N° d'inv. 696. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Durant l'été 2002, après sa galerie de portraits animaliers, Yves Juhel se lance dans une autre grande série, entre août et septembre : une trentaine de visages, réalisés à la gouache sur papier au format 65x50. Il y a là quelques œuvres s'apparentant à des autoportraits (672, 712, 714, 717...) et une série de personnages hauts en couleurs (692, 694, 699, 703, 709, 721...), portant quelques éléments et accessoires récurrents, les plus fréquents étant des chapelets de plumes.

    Cet Indien, dûment identifié comme tel par l'artiste qui l'a ainsi intitulé au recto, porte bien entendu ces plumes. Le portrait est rapidement esquissé, dans le mouvement, et l'homme est doté d'un œil unique, autre détail récurrent dans la série. Difficile ici de savoir s'il est peint de face ou de profil. Par les couleurs et la composition, il fait écho à un autre personnage de la même série, lui aussi intitulé "L'Indien", le N° 692. Une œuvre datée du 4 septembre 2002. Celle que nous présentons cette semaine a été commencée à cette même date, et achevée les 6 et 7 de ce même mois de septembre.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (261) : la vache au teint lilas

    yves juhel,art,peinture,peinture,l'œuvre de la semaine, gouache,papier,vache,animaux

    N° d'inv. 678. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En août 2002, à l'occasion de l'un de ses derniers séjours en Corse, Yves Juhel peint sa toute dernière série animalière. Des chèvres, des moutons, des ânes et surtout des vaches qu'il a pu croiser dans le village familial de Moita. Tous ces portraits sont réalisés à la gouache, sur feuille de papier au format 65x50. Une véritable galerie, peinte en quelques jours, dans laquelle les animaux sont le plus souvent représentés dans la même attitude, regardant le peintre. La série, que l'on peut retrouver en partie ici, est belle et cohérente. Elle replace l'artiste dans son contexte, celui d'une Corse familière et de ses troupeaux omniprésents.

    Cette vache au teint lilas a été réalisée en trois fois, les 17, 18 et 19 août 2002. Des dates qui apparaissent en bas à droite, avec la signature d'Yves Juhel. Il est facile d'imaginer plusieurs de ces animaux domestiques peints simultanément, séchant ensemble avant que l'artiste n'y revienne, le lendemain. Trois d'entre eux ont été achevés le même jour, comme cette autre vache (N° 682) et cette chèvre (N° 384).

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (259) : le visage au triangle

    Vignette 427.jpg

    N° d'inv. 427. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Dans la série des personnages peints en 2003 par Yves Juhel, en voici un qui dénote, avec cet étrange triangle gris-bleu qui vient s'enfoncer dans le crâne, laissant toutefois apparaître la forme du visage, orangée, sur un fond très dilué, aquarellé. Reste que de nombreux éléments récurrents sont présents : ce léger feuillage, qui semble figurer ici la chevelure du personnage; l'œil unique, décalé très bas, à droite, comme chassé par la forme triangulaire; quelques toupets de plumes; et ce collier de cinq grosses perles.

    Peinte à la gouache, sur papier (65x50), cette œuvre est signée, et datée du 9 juillet 2003.

    O. D.