Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'œuvre de la semaine (158) : pichet et pot

    Yves Juhel 94-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 94. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Mars 2001 est une période de transition pour Yves Juhel. En ce mois entre deux saisons, l'artiste achève diverses créations. Bouquets éclatés, paysages de grands et de moyens formats, visages... Son pinceau se pose alors sur des œuvres très variées. Et parmi elles, une sorte d'extra-terrestre, unique dans l'ensemble de ses créations.

    Son titre est inscrit au dos : "Pichet et pot". Les deux objets, côte à côte,  dans les tons mauves et violets, se détachent difficilement d'une sorte de brume épaisse, vapeur poisseuse et collante.

    Seule mention de date, au verso de cette huile sur toile : le mois de mars 2001. Il s'agit d'un tableau de petit format (27x35), encadré par l'artiste (37x45). Ni avant, ni après, nous ne retrouverons d'œuvre équivalente à celle-ci. A moins qu'il ne s'agisse d'un écho à ces vases quasi invisibles qui apparaissent dans certaines toiles représentant des bouquets de grande dimension.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (157) : forêt primaire

    yves juhel, art, peintre, peinture, l'œuvre de la semaine, huile, toile, 1994, arbre

    N° d'inv. 310. Prix : nous contacter. Photo : Pierre Juhel

     

    Entre 1992 et 1995, Yves Juhel explore différentes facettes de la nature humaine, à travers d'étranges personnages à grosse tête. Dans le même temps, il peint des arbres. Entre feuillage dense et tête disproportionnée d'une part, et entre tronc et buste monolithique d'autre part, d'évidentes similitudes visuelles apparaissent dans ces deux thèmes.

    Dans ce tableau de grand format (190x170), deux arbres dominent une colline verte. Leurs feuillages aux couleurs primaires (l'un jaune, l'autre rouge) se détachent sur un ciel d'un bleu qui vire à la nuit.

    Si l'essentiel de cette toile, peinte à l'huile, a été composé en 1992 (de nombreuses dates sont inscrites au dos : 28 juin, 11 et 16 septembre, 2, 5 et 11 octobre 1992), l'artiste s'est remis à l'ouvrage plusieurs mois plus tard, avec une inscription d'octobre 1994. L'année 1994 est d'ailleurs gravée dans la peinture, au recto, en bas à gauche, à côté de la signature.

    Cette œuvre est à rapprocher d'autres arbres peints à la même période. Des petits formats, comme le N° 151, datant de 1995. Mais aussi et surtout le N° 309, tableau de grand format peint entre septembre 1993 et mai 1995.

    O. D.