Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

corse

  • L'œuvre de la semaine (277) : la Corse en noir et blanc

    Vignette 269.jpg

    N° d'inv. 269. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    En 1996, Yves Juhel réalise une petite série de paysages corses, au fusain (parfois mêlé à la sanguine et à la craie blanche), sur papier au format 50x65. Cette Corse qu'il aime tant, où il se réfugie de plus en plus régulièrement, et où finalement la mort le cueillera au détour d'un virage, durant l'été 2003. Cette île familiale, et le village de Moïta, à l'orée de la Castagniccia, ne cesseront jamais d'inspirer le peintre. Sa faune, qu'elle soit sauvage ou domestique, et ses paysages.

    Cette série de 1996, automnale ou hivernale, compte onze dessins, dont cinq numérotés. Celui-ci porte ainsi, indiqué au verso, le N° 2, à côté des coordonnées de l'artiste. Au recto, signature, année et la mention "Paysage corse" sont inscrites sous cette vue où se distinguent des arbustes plantés sur une terre sombre.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (187) : deux formes dans la brume

    Yves Juhel 671-Photo OD.JPG

    N° d'inv. 671. Prix : nous contacter. Photo : O. D.

     

    Ce dessin d'Yves Juhel, mêlant craie blanche, sanguine et fusain, s'inscrit dans une petite série de quatre œuvres datant d'août 1996, à l'image de celles numérotées 668 et 670. Elle peut aussi être rattachée à une série un peu plus importante, six autres dessins similaires semblant un peu antérieurs (ils portent la seule mention de l'année 1996, sauf un, daté d'avril), à l'image des 266270 et 271.

    S'il ne porte ni signature, ni mention de lieu, contrairement à d'autres dessins de la série, nous sommes bien ici en Corse, et certainement en présence de deux fantômes de châtaigniers, tels ceux qui peuplent les forêts où niche le village familial de Moïta. Deux squelettes, vestiges d'anciens feux de forêts, totems roux et décharnés, se font face, s'affrontent peut-être, dans une brume pas vraiment estivale. A moins que l'on ne soit ici au cœur même de l'incendie, entre fumée suffocante et flammes ravageuses.

    Une seule date est inscrite, au bas du dessins : le 8 août 96.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (77)

    Yves Juhel 271-Photo OD.JPG

                                N° d'inv. 271. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    La Corse a été une évidente source d'inspiration pour Yves Juhel. En 1996, il a laissé une série de paysages, dessinés au fusain. L'un, déjà présenté ici (N° d'inv. 84), sort un peu du lot de par ses dimensions (un cadre de 156x123).

    Les six autres forment une série cohérente. Le dessin que voici, mêlant fusain et craie blanche, en fait partie, tout comme un autre représenté sur ce blog il y a maintenant plus d'un an (N° d'inv. 266). Tous sont au format Raisin (65x50), et cinq d'entre eux ont été numérotés par l'artiste, de 1 à 5, au dos, avec un tampon comportant son nom et son adresse.

    Ce dessin porte ainsi le numéro 5. Comme les autres, il est signé au recto. Mais à la différence des autres, qui ne portent que la mention de l'année, il est daté de manière plus précise : 3 avril 1996. 

    En ce mois d'avril 96, il est aisé d'imaginer Yves dessiner... Au cœur de la Castagniccia, le village familial de Moïta est entouré de forêts de châtaigniers multicentenaires. Des arbres aux feuillages denses en plein été, mais qui s'apparentent à de vieux sages déplumés en hiver. Ici, le printemps pointe le bout de son nez. Les feuilles font leur apparition, timides, avant de s'imposer pleinement...

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (21)

    l'œuvre de la semaine,1996,fusain,pastel,papier,paysage,corse

                                                        N° d'inv. 84. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Yves semble avoir eu une attention toute particulière pour cette œuvre au fusain et pastel sur papier. En effet, c'est la seule, de cette série de paysages corses (dont est issu aussi le n° 266, que nous avons déjà présenté sur ce blog), qui soit encadrée et placée sous verre. D'après les indications laissées par l'artiste, il l'avait d'ailleurs choisie pour concourir aux "Trophées de la couleur" organisés par la société Colart.

    Contrairement aux autres œuvres au fusain de cette série, celle-ci est de grandes dimensions (Cadre : 156x123). Elle a été réalisée, comme les autres, en 1996, et elle est signée. L'artiste lui a par ailleurs donné un titre, purement descriptif : "Paysage corse. Le Châtaignier". Nul doute qu'il a trouvé son inspiration à Moïta, village familial situé au cœur de la Castagniccia, cette région de Corse qui tient son nom du châtaignier.

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (13)

    Yves Juhel 266-Photo OD.JPG

                                                                                 N° d'inv. 266. Prix : nous contacter. Photo Olivier Desveaux

     

    La Corse a beaucoup inspiré Yves, et pas uniquement pour sa faune. Pour preuve ce dessin au fusain réalisé sur papier (50x65) en 1996 et sobrement intitulé, au verso, "Paysage corse".

    Nous n'avons pas d'indication plus précise que l'année. Il n'en reste pas moins que cette œuvre, et les cinq autres tirées de la même série, sont les paysages les plus anciens qui nous restent de Yves. Ils ont été dessinés en effet un an avant que n'ont été peints à l'huile ses paysages petit format, et trois ans avant ceux en grand format. Une série sans aucun doute réalisée à l'occasion d'un de ses nombreux séjours dans la maison familiale de Moïta.

    Le fusain, tout comme l'encre, ne sont pas exceptionnels dans le parcours artistique d'Yves Juhel. Il a en effet laissé une centaine de dessins qui, pour beaucoup, semblent apparaître comme des esquisses de travail. A moins que pour certains, il ne s'agisse de témoignages  conservés par l'artiste, comme des traces de ses travaux passés. Il n'en reste pas moins qu'un grand nombre peuvent sembler plus aboutis, comme ce paysage figé dans une sorte d'hiver glacé.

    O. D.