Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

1997 - Page 4

  • L'œuvre de la semaine (22)

    Yves Juhel 75-Photo OD.JPG

                                                                              N° d'inv. 75. Prix : nous contacter. Photo O. D.

     

    Comme nous l'avons déjà indiqué sur ce blog, l'année 1997 a en grande partie été consacrée aux fruits, dans l'œuvre d'Yves Juhel. A l'image de la  toile n° 65, cette huile de grand format (196x168) voit les fruits jetés  pêle-mêle. Un agencement peut-être pas si désordonné que cela, si l'on en juge par le titre qu'Yves a donné à l'œuvre : "Carré de coings". Mais sans doute ce titre s'apparente-t-il plus à un jeu de mots...

    Fruits ramassés sous le cognassier familial ? Coings tombés de l'arbre, à moitié pourris et stockés au sol en attendant de rejoindre le tas de compost ? Fruits posés sur la table avant préparation ? Une chose semble certaine : peu de chance qu'Yves ait peint ces coings avec les modèles sous les yeux. Les onze dates qui figurent au dos de la toile s'échelonnent en effet du 17 février au 10 juin 1997. On est loin de la période de maturité de ce fruit. Le détail peut paraître anecdotique. Mais il éveille une interrogation : l'artiste travaillait-il sur photo ? Sur croquis ? De mémoire ? Si je n'ai pas connaissance qu'il ait laissé des photos de ses sujets, ses croquis et autres dessins de travail sont rares. A-t-il détruit ces documents ? Dorment-ils quelque part ? Sans doute  certains, parmi celles et ceux qui ont travaillé avec lui, ont-ils la clé de ces questionnements...

    O. D.

  • L'œuvre de la semaine (15)

    Yves Juhel 65-Photo OD.JPG

                                                                                    N° d'inv. 65. Prix : nous contacter. Photo O. D. 

     

    En 1997, Yves Juhel se penche sur une thématique qu'il n'abordera que cette année-là : les fruits. Citrons, pommes, coings, oranges et autres fruits plus ou moins déterminés peuplent son univers pictural. Parfois frais, souvent gâtés, voire pourris, ils apparaissent souvent éparpillés, sur les toiles de grand format notamment, mais aussi seuls ou en duo, sur les petits formats.

    On est ici bien loin des natures mortes traditionnelles. Les supports et autres contenants tels que paniers, corbeilles, tables, buffets et plats n'apparaissent pas. Seuls les fruits comptent, posés sur des fonds de toile qui, déjà, préfigurent ses grands fonds des années suivantes.

    Cette toile de grand format (190x170) a été peinte entre 1996 et début 1997. Si, au recto, seule l'année 1997 apparaît, au côté de la signature de l'artiste, les annotations qui figurent au dos donnent plus de détails. Ainsi, le mois d'octobre 1996 est indiqué, sans doute pour la réalisation du fond. Vient ensuite une série de dates dressant le détail des interventions d'Yves sur la toile : 18 janvier 1997, puis 3, 8, 18, 27 et 28 février de la même année. 

  • Son œuvre dans les collections privées (6)

    Yves Juhel 118-Photo OD.JPG

                                                                                                                  N° d'inv. 118. Photo Olivier Desveaux

     

    Cette huile sur toile de petit format (16x24) appartient à la même série de paysages qu'une autre œuvre déjà présentée sur ce blog (ici). On y retrouve cette rangée d'arbres plantés le long d'une route ou d'un talus, semblant émerger cette fois d'une forme de brume, ou flottant entre deux mondes.

    Comme le précédent tableau (N° d'inv. 111), celui-ci est signé et daté de 1997, au verso. 

  • L'œuvre de la semaine (7)

    Yves Juhel 174-Photo PJ.JPG

                                                                     N° d'inv. 174. Prix : nous contacter. Photo Pierre Juhel

     

    Que sa matière soit humaine, animale ou végétale, Yves Juhel a toujours essayé d'explorer son thème du moment sous différents angles. Ainsi, les arbres et les feuillages ont pris, sous son pinceau, des formes d'une grande diversité, qu'ils soient tantôt flamboyants et explosifs, ou tantôt, comme ici, ordonnés dans un cadre géométrique. Le fond en damier, le fût rectiligne, le feuillage comme découpé dans un cercle parfait... Yves a peu nommé ses œuvres, mais celle-ci porte au dos une mention qui lui sied à merveille : "L'arbre bien taillé".

    Cette toile de grand format (190x170) a été peinte sur deux périodes. D'une part, entre septembre et octobre 1996, vraisemblablement pour ce fond en damier que l'on retrouvera dans quelques-unes des œuvres restant de cette période. Puis entre le 18 et le 25 janvier 1997, sans doute pour l'arbre lui-même, ou plutôt sa silhouette, finement ciselée.

    Difficile de savoir où cette œuvre a été peinte. Il n'en reste pas moins qu'à l'époque de l'Artsenal, les ateliers collectifs d'Issy-les-Moulineaux qu'il avait intégrés en 1998, Yves devait considérer cet "Arbre bien taillé" comme très représentatif de son travail. En effet, cette toile figurait alors (et figure toujours, ici) sur sa fiche de présentation de l'association. 

    O. D.

  • Son œuvre dans les collections privées (2)

    Yves Juhel 111-Photo OD.JPG

                                                                                                                  N° d'inv. 111. Photo Olivier Desveaux

     

    Propriété d'un particulier, cette toile de petit format (16x24) appartient à une vaste série d'une quarantaine de paysages peints à l'huile dans cette dimension. Une série peinte vraisemblablement sur deux périodes,  en 1997 et en 2000, et représentant soit des champs, soit des alignements d'arbres (le long d'une route ? Sur un talus ?), à l'image de ces feuillus émergeant de la ligne d'horizon, telles de petites flammes. 

    Cette toile est datée de 1997. Si, pour la plupart, ces paysages ne sont pas signés, celui-ci porte bien, au dos, la mention "Y. Juhel". 

    O. D.